Ferme du Manus

Exploitation agricole de 148 hectares à 600m d’altitude, bénéficiant de différents types de sols. Située à 100m du Lycée Henri-Queuille, elle est un centre constitutif de l’EPL de Haute-Corrèze.

MISSIONS

PEDAGOGIE

PRODUCTION

EXPERIMENTATION & DEVELOPPEMENT

La ferme du Manus sert de support aux formations dispensées au sein de l’EPL. Les apprenants étant minoritairement issus du secteur agricole, elle permet de leur donner une vision concrète de la conduite d’une exploitation agricole.

Les différents ateliers de production en lien avec la pédagogie doivent être optimisés pour atteindre un équilibre financier durable pour la section de fonctionnement.

La mission de développement des exploitations agricoles des EPLEFPA prend différentes formes : transfert de technologies, démonstrations, expérimentations, recherches de références, mise au point de nouveaux itinéraires techniques…

NOS PRODUITS

La Ferme du Manus est en cours de conversion bio.

Retrouvez-nous cet été sur les marchés de producteurs de Haute-Corrèze.

Un magasin de vente sera construit sur la ferme en 2020.

HISTORIQUE

L’originalité et la spécificité de l’Enseignement Agricole ont été, depuis l’origine des Fermes-Écoles, de pouvoir offrir aux élèves une exploitation agricole en vraie grandeur. Les jeunes ont toujours pu y apprendre, ou compléter, leur futur métier d’agriculteur. Pour ceux qui ont poursuivi des études, une connaissance pratique du terrain et du métier s’est révélé un atout indispensable pour la formation des conseillers ou des cadres.

La Ferme-École des Plaines à Neuvic (aujourd’hui le golf de Neuvic) ouvre en 1849 sur le domaine du Comte d’Ussel. C’est la Loi TOURRET du 03-10-1848 qui crée l’enseignement agricole et en particulier le 1er niveau constitué par les Fermes-Écoles. Née de la Révolution de 1848 et de la Seconde République, la Ferme-École des Plaines a apporté à une région où l’agriculture était celle des siècles passés, les premières techniques agricoles, les premiers matériels aratoires, permettant ainsi une nette amélioration de la vie des populations.

La Guerre de 14-18 marque la fin de la Ferme-École des Plaines, mais l’enseignement agricole à Neuvic va reprendre vie. En effet, en 1918, grâce à Henri Queuille, le Maire de Neuvic et Député, une École Pratique d’Agriculture et des Industries rurales est créée. Dès la fermeture de la Ferme-École, des initiatives locales avaient demandé cette École Pratique souhaitant qu’elle devienne un important foyer d’enseignement agricole, mais aussi un centre d’apprentissage pour les métiers ruraux, bien adaptés aux conditions de production et aux ressources naturelles de la région.

La première Guerre Mondiale a décimé et meurtri bon nombre de paysans. Dans un premier temps, grâce à Henri Queuille, cette école fonctionne comme un centre de rééducation pour blessés et mutilés de guerre. L’idée est de ramener à la campagne un certain nombre de victimes de guerre pour qu’elles continuent leur travail d’agriculteur et de leurs enseigner des petits métiers d’artisanats autour de la sculpture sur bois. Ainsi, les paysans blessés peuvent demeurer chez eux, s’occuper de leurs terres et trouver l’hiver, dans le bois, un salaire d’appoint.

En 1921, la rééducation des mutilés et veuves de guerre est pratiquement terminée. En moins de 3 ans, 120 estropiés et 30 veuves de guerre ont pu être sauvés. L’École va retrouver son objectif premier. La municipalité de Neuvic a demandé et obtenu l’autorisation de faire fonctionner l’école en Établissement scolaire, comme prévu à sa création. À partir du mois d’Octobre, elle commence a recruter des fils d’agriculteurs et devient personnalité civile en Mars 1922.

Les Débuts de la Ferme du Manus

À la création de l’école en 1918, la Municipalité de Neuvic met à disposition de l’État, pour 25 ans, la propriété communale dite des « Charriéroux », d’environ 30 ares et d’une valeur de 15000 F, où seront construit les bâtiments de l’École Pratique. Le 2 Janvier 1922, la commune achète, pour la somme de 100000 F, les 33 ha du Domaine du Manus (à proximité des «Charriéroux», en lisière de bourg) qu’elle met à la disposition de l’État, l’année suivante, pour 30 ans. Ce sera l’exploitation agricole successivement de l’École Pratique, de l’École Régionale, puis du Lycée Henri-Queuille. Elle s’agrandira, par la suite, surtout par locations successives.

rue de l’agriculture

19160 NEUVIC

05.55.95.80.02

legta.neuvic@educagri.fr